celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg celeste_digital_1500x1000.jpg
Metal

CELESTE

+ BÅKÜ
Production : Marché Gare
Marché Gare, Grande Salle

Ouverture des portes 20h
Tarif guichet : 21€. Les tarifs réduits en prévente sont dans la limite du quota mis en place et donc pas obligatoirement disponibles au guichet.

CELESTE
Avant-Garde Black Metal

Formé à Lyon en 2005, CELESTE est un mélange de Sludge / Post-hardcore avec des touches de Black Metal et de Doom. Darkness est le mot qui convient le mieux au groupe. Les lives de CELESTE sont exceptionnels et singuliers car le groupe joue dans l'obscurité totale, n'utilisant que des phares rouges et un stroboscope pour leurs performances.

Avec plus de 600 concerts dans le monde entier, ainsi que des apparitions dans les plus prestigieux festivals de musiques extrêmes (Hellfest, Roskilde, Copenhell, SummerBreeze, Brutal Assault, Roadburn, Psycho Las Vegas, …), 1 EP et 5 albums, CELESTE est aujourd’hui considéré comme l’un des plus importants groupes de la célèbre scène « French Avant-Garde Black-Metal »

BÅKÜ
Post-Metal Valence

Aux bruits ambiants de plus en plus lointains succéderont bientôt des saccades de guitares, bruyantes et métronomiques. Trois cerbères à six cordes saturées. Procession vers les profondeurs, descente inexorable au rythme de grosses caisses, le martèlement s’intensifie, ordonnant à l’onirique de s’effacer au profit des ténèbres, royaume de souffrances et de terreur.

Alors, il sortira : Le Baku.
Créature fantastique, l’endormissement favorise son épanouissement. Songes colorés et cauchemars effrayants sont sa nourriture.

Perdu dans ces sphères d’émotions, l’esprit est devenu captif de voix qui commandent à l'humain de faire face à ses démons dont il ne connaissait pas l’existence. Les riffs se métamorphosent, où les cordes se croisent, se mêlent pour ne former qu’un. Le vrombissement continu de la basse craquèle le sol à le délier sous ses pieds.

Soudain, le silence. Brusque et inattendu. La tourmente métallique s’est brutalement tue pour faire place au réveil. Les sensations enfouies, sommeillantes, sont sondées dans de longues transes musicales aux multiples strates.

Le Baku a, quant à lui, disparu. Pourtant, sa présence se fait encore sentir.

Dès la prochaine plongée dans le sommeil, miroir grossissant de l’âme, il reviendra.

baku_typo.jpg baku_typo.jpg baku_typo.jpg baku_typo.jpg baku_typo.jpg baku_typo.jpg baku_typo.jpg